Coaching de leadership

Coaching individuel et d'équipe

Nos services de coaching s’adressent aux besoins des clients dans plusieurs cas de figure :

  • Intelligence émotionnelle en leadership
  • Management interculturel (fusions & acquisitions, expatriation, négociations)
  • Barrières de communication
  • Gestion de stress
  • Situations de conflit
  • Libérer le potentiel créatif

Notre méthode

Notre style de coaching s'appuie sur quatre piliers : le coaching ontogénique, le coaching interculturel, le coaching des émotions, et le coaching d'influence. En voici les synthèses :

Coaching ontogénique

Le coaching ontogénique a comme principal objectif d’accompagner une personne dans la définition de son identité et dans l’élaboration d’un projet de vie, en tenant compte des influences environnementales qui l’ont façonnée et influencée durant son existence. En partant du principe que toutes les croyances de cette personne sont le résultat d’un brassage permanent d’informations et d’expériences, il s'agira dans un premier temps de lui faire prendre conscience de l’unicité de sa programmation. La structure identitaire décrit le déploiement vital d’une personne, dont le socle se compose de l’habit culturel et du corps familial. La prochaine étape consistera à comparer cette photographie, sensée représenter le noyau de la personnalité du coaché, à sa façon de se projeter sur son entourage professionnel et/ou privé. Le travail consistera à rapprocher les positions afin d’améliorer sa congruence identitaire.

Coaching interculturel

En fonction du profil du coaché et de son contexte, le coaching ontogénique peut être enrichi par une approche complémentaire, où l’accent est mis sur les environnements culturels avec lesquels il a construit son identité. Dans un premier temps, nous aidons la personne à identifier des barrages éventuels à sa congruence identitaire, pour lesquels nous avons identifié quatre comportements types : la surcompensation, la sur-adaptation, la mystification et la pétrification. Une fois les éventuels points d’achoppement culturels identifiés, la prochaine étape consiste à vérifier comment le coaché évolue dans un milieu multiculturel. En dehors des conditions particulières de l’environnement familial, social et scolaire dans lesquelles se développe un individu, il existe de manière plus générale un contexte culturel qui varie d’un pays à l’autre. Celui-ci sert de matrice aux paramètres environnementaux de chaque individu, de sorte que sa programmation de base est déjà plus ou moins définie avant même sa naissance. Un questionnement ciblé permet au coaché de prendre conscience de ses propres préférences et de celles de ses collègues ou employés, ce qui peut ensuite contribuer à la résolution de conflits au sein de l’organisation.

Coaching des émotions

La progression vers l’atteinte d’un objectif ne se fait pas uniquement avec l’intellect. Pour donner au coaché les meilleures chances de réussir, nous faisons appel à une autre dimension qui est souvent ignorée dans la poursuite d’un objectif à réaliser : l’émotion. Encore davantage que le quotient intellectuel (QI), la conscience des émotions et la capacité de les gérer déterminent le succès que l’on peut avoir dans la prise de décision. Le coaching des émotions implique que nous allons transmettre à notre client un kit de survie d’intelligence émotionnelle, les outils de base pour lui permettre d’aiguiser ses compétences vis-à-vis de ses propres émotions, mais aussi celles des autres. Dans un coaching qui concerne des problématiques relationnelles, il y a de fortes chances pour que notre client soit une personne qui ne tient pas compte des manifestations émotionnelles chez lui et chez les autres, ou les reçoit de manière critique ou indifférente. Dès lors où le coaché prend conscience de l’ampleur de cette dimension qu’il a jusque là négligée, et qu’il s’approprie les outils et développe l’empathie nécessaire à l’optimisation de l’intelligence émotionnelle, il est probable qu’une bonne partie de ses problèmes relationnels disparaissent. Nous nous appuyons en coaching sur le modèle du MSCEIT, ainsi que les travaux de John Gottman autour des émotions des enfants.

Coaching d'influence

L’idée principale derrière ce terme est que le coach et le coaché sont avant tout à la recherche d’efficacité. Le contrat établit a priori un nombre limité de séances et un objectif à atteindre. Il est donc de notre devoir de tout mettre en œuvre pour que notre client puisse réussir. Même si nous n'avons aucune obligation de résultats, le contrat et notre déontologie nous dictent une obligation de moyens. Le temps avec notre client étant limité, il est dans notre intérêt à tous les deux qu’il adhère à la démarche et soit motivé très rapidement. Il existe pour cela une technique de l’influence instantanée , une méthode scientifique pour motiver une personne en quelques minutes et de façon durable. La technique repose sur six questions simples que l’on pose à une personne :

  • Pourquoi voudriez-vous changer ?
  • Combien êtes-vous prêt à changer – sur une échelle de 1 à 10, où 1 signifie « pas prêt du tout » et 10 signifie « totalement prêt » ?
  • Pourquoi n’avez-vous pas choisi un numéro inférieur ? (ou bien, si la personne a répondu 1, lui reposer la question 2 encore une fois, cette fois-ci avec un pas plus modeste vers le changement, ou bien lui demander ce qu’il faudrait pour que le 1 devienne un 2).
  • Imaginez que vous avez changé. Quels seraient les résultats positifs ?
  • Pourquoi ces résultats sont-ils importants pour vous ?
  • Quel est le prochain pas, s’il y en a un ?

La méthode est pertinente à plusieurs niveaux : pour le coach, car elle lui permet d’examiner en temps réel ses propres motivations ; pour le client en coaching, car il va ainsi travailler plus efficacement vers l’objectif souhaité ; et pour le client dans ses relations, puisqu’il va pouvoir appliquer ce principe dans sa vie de tous les jours et acquérir davantage d’autonomie.

Que ce soit en coaching individuel ou d'équipe, l'accompagnement que nous proposons repose sur l'outil de base du coach : sa personne. Empathie, intégrité et congruence sont les pierres angulaires qui garantissent le cadre et la sécurité qui ouvrent la voie à une issue satisfaisante pour le client. Le coaching se distingue du conseil par le fait que c'est le client lui-même qui trouve les solutions dont il a besoin. Toute la finesse du coach provient de sa capacité à poser les bonnes questions au moment juste, de servir au client de miroir pour que celui-ci puisse voir clairement les décisions qu'il peut prendre pour progresser dans sa quête.

Pour en savoir plus > Contactez-nous